menu_sous_menu_creativite.png

 

 

 

PSYCHOLOGIE

psy expérimentale
psychophysiologie
psychologie clinique
psychopathologie
psycho différentielle
psycho génétique
psychologie sociale
PSYCHIATRIE
PSYCHANALYSE
PSYCHOTHERAPIE
psychodrame
Gestalt
bio-énergie
cri primal
rebirthing
approche centrée
comportementalisme
thérapie cognitive
thérapie systémique
A.T.
P.N.L.
psycho-cybernétique
thérapie provocatrice
thérapie holistique
th. transpersonnelle.
relaxation
training autogène
rêve éveillé dirigé
méthode Vittoz
visualisation positive
sophrologie
hypnose Ericksonienne
somatothérapie

régressions
ergo/music/
art/chromo-thérapies

chamanisme
exorcisme

énergétique

PSY cités

Adler
Ambrosi
Badler
Balint
Bateson
Berne
Bourdieu
Caycedo
Charcot
Cooper
Desjardin
Desoille
Erickson
Farelli
Freud
Grinder
Jackson
Janov
Jung
Laing
Lowen
Moreno
Orr
Perls
Reich
Rogers
Schultz
Simonton
Stevenson
Vittoz
Wambach
Watson

 

 

QUELQUES PSY... MAJEURS A NOTRE GOUT
                          QUI SONT-ILS, QUE FONT-ILS ?                         
    QUELQUES TECHNIQUES ou "ECOLES" INSPIRATRICES...
              pour en savoir plus sur notre approche et notre façon d'envisager un travail d'accompagnement.

PSYCHOLOGIE
Du grec
psukhé (âme) et logos (science)
Venant de la philosophie elle devient une science des faits psychiques. Elle regroupe plusieurs disciplines.
Le PSYCHOLOGUE peut être psychanalyste ou psychothérapeute s'il s'est formé dans ces disciplines.
 


PSYCHOLOGIE EXPERIMENTALE
Etude et analyse des actes et réactions d'une ou de plusieurs personnes en situation. Des observations naissent des hypothèses que l'expériementation vérifiera

PSYCHOPHYSIOLOGIE
Etude des mécanismes physiologiques du comportement. Elle s'attache aux fonctions sensorielles, aux besoins, émotions, mécanismes neuro-endocriniens qui interviennent dans la mémoire, l'apprentissage, les habitudes, le comportement.

PSYCHOLOGIE CLINIQUE
Elle s'intéresse à ce qui est propre à une personne : sentiments, émotions, réactions, comportements. Elle analyse les conflits internes et les tentatives faites pour les résoudre. Histoire, projets, capacités, aptitudes aux changements sont pris en compte.

PSYCHOPATHOLOGIE
Etude des fonctionnements anormaux dans les névroses (trouble mental dont on a douloureusement conscience mais qu'on ne peut maîtriser) ou psychoses (maladie mentale avec atteinte de la personnalité se manifestant par des troubles de la perception, du jugement, du raisonnement, de l'humeur, des émotions, avec déconnexion de la réalité : anomalies comportementales, désorganisation des fonctions psychiques, inadaptations au milieu...)

PSYCHOLOGIE DIFFERENTIELLE
On y étudie les différences entre individus (morphologie, comportement, capacités, caractère...)

PSYCHOLOGIE GENETIQUE
On y étudie les différentes étapes du développement de l'enfant jusqu'à ce qu'il atteigne l'état adulte, en analysant les causes de la transformation.

PSYCHOLOGIE SOCIALE
Elle se situe entre psychologie et la sociologie. Etude des individus dans leurs relations à autrui et dans leurs comportements sociaux.

 

PSYCHIATRIE


Elle s'intéresse aux maladies mentales.
Médecin, le psychiatre pose un diagnostic et prescrit des médicaments.
Le PSYCHIATRE peut être psychanalyste ou psychothérapeute s'il s'est formé dans ces disciplines.

 

PSYCHANALYSE


Science de l'inconscient inventée par Sigmund Freud.
Traitement des maladies mentales par une investigation psychologique profonde et par l'interprétation des actes et paroles. On y fait le lien entre des événements traumatiques refoulés et les troubles mentaux. Il s'agit d'une véritable rééducation psychologique.
Le PSYCHANALYSTE est un psychothérapeute, l'analyse faisant partie des techniques psychothérapeutiques.

 

PSYCHOTHERAPIES

Signalées par ce symbole , les thérapies, méthodes, philosophies, concepts ou personnes auprès desquelles nous avons le plus puisé.

Signalées par celui-ci , celles qui nous ont inspiré.

Enfin par celui-là , celles avec lesquelles nous nous sentons le plus en affinité.

 

PSYCHOTHERAPIE
Elle s'intéresse aux  troubles psychologiques (troubles caractériels, névroses, psychoses, psychosomatisations).
Elle fait appel à des techniques telles que l'hypnotisme, la suggestion, la catharsis (réaction de libération ou de liquidation des affects longtemps refoulés dans le subconscient et responsables d'un traumatisme psychique)
Six grandes orientations :
        . Psychothérapies analytiques et psychodynamiques. Fondées sur la notion d'inconscient, elles font un lien entre les difficultés présentes et ce que le patient a refoulé dans le passé.
        . Psychothérapies existentielles et humanistes. Elles se préoccupent du bien-être présent, s'attachent à la prise de conscience et à la compréhension des difficultés, à la capacité de modifier le comportement (Gestalt, thérapies centrées sur la personne)
        . Psychothérapies comportementales et cognitives. Elles s'attachent aux pensées et aux comportements de la personne.
        . Psychothérapies systémiques, interractionnelles. Elles étudient les interactions ou relations entre les personnes et leur entourage (thérapies familiales, par ex.).
        . Psychothérapies holistiques et transpersonnelles. Elles s'attachent aux interactions entre les personnes, leur milieu, leur environnement.
        . Thérapies corporelles. Elles s'intéressent au corps physique, aux énergies, aux mouvements, aux émotions (bio-énergie, par ex.)
Le PSYCHOTHERAPEUTE n'est pas formé à l'université, et la profession n'est ni reconnue ni réglementée. Il suit une formation théorique et pratique... en théorie !
Il pratique la psychanalyse ou d'autres méthodes psychothérapeutiques.

PSYCHODRAME - Jacob Levy MORENO                                                     
Son concepteur,
J. L. Moreno, a étudié les structures de groupe et créé un théâtre expérimental de jeu spontané, début du psychodrame. Il a également mis au point les techniques de la psychométrie.
3 axes : la spontanéité qui ouvre la voie à la créativité ; la catharsis facilitée ici par l'improvisation théâtrale ; la théorie des rôles où on se rend compte que l'indiviu joue des rôles et qu'il peut en changer.
Mise en situation sur scène, en public, le thérapeute jouant le rôle de metteur en scène. 3 mouvements : échauffement, jeu, puis réactions du public.

GESTALT-THERAPIE - Friederich PERLS                                          
Gestalt ou Molaire (masse, en latin) : ensemble structuré dans lequel les parties, les processus partiels, dépendent du tout.  
La Gestalt (forme, en allemand), l'individu est pris dans sa totalité et en relation avec son environnement.
Etude psychologique de l'homme envisagé dans sa totalité. Au contraire des behaviouristes et des réflexologistes, qui s'attachent aux réactions de l'organisme à un stimulus donné, de nombreux psychologues de l'école Gestaltiste considérent que les phénomènes psychiques dépendent d'un ensemble structuré, psychosomatique et social, où tous les éléments sont solidaires et interdépendants.
Pour la Gestalt, on vit en interaction avec le milieu selon une dynamique qui permet d'intégrer, de digérer les événements et de s'y adapter pour progresser. L'individu n'étant pas une addition de mécanismes, de fonctions, de pulsions... mais un tout, les phénomènes, ici, sont approchés dans leur totalité, sans dissociation des éléments du tout où ils s'intègrent et hors duquel ils perdraient toute signification.
L'objectif de la Gestalt est d'amener le patient jusqu'à l
'impasse, point où une intervention extérieure faisant défaut, la personne n'a pas d'autre choix que de faire appel à ses propres ressources.
Dans cette approche on s'attache au ressenti corporel et à son expression (gestuelle, signes, démarche, mots, réactions visuelles et auditives, timbre de voix...). Le thérapeute guide la personne, attirant son attention sur ce qu'elle exprime, l'amenant ainsi à descendre plus profondément dans ses émotions.

BIO-ENERGIE - Alexander LOWEN                                                                                                      
Ici on s'attache à l'ensemble de l'énergie somatique et mentale. On travaille sur les conséquences énergétiques des traumatismes et conflits non résolus, qu'ils soient réels ou fantasmés. Les conflits sont traités comme des tensions et décharges, le corps étant le reflet du psychisme.
Dans cette lignée, le
CRI PRIMAL ou thérapie primale d'Arthur Janov consiste à faire revivre au patient des scènes dites primales (ou primitives) au cours desquelles un sentiment de frustration qu'il a alors ressenti serait à l'origine de ses troubles névrotiques.
 Pour
Leonard Orr et son REBIRTHING (ou REBIRTH), la naissance pouvant constituer un traumatisme important, on se propose de la faire revivre afin d'en évacuer le traumatisme. Il part du principe que pensées positives et négatives façonnent notre univers.

L'APPROCHE CENTREE SUR LA PERSONNE - Carl Rogers                  
Créateur de la pédagogie non directive, il expérimente les groupes de rencontre, groupes d'une dizaine de personnes qui expriment leurs émotions sans restrictions ni limitations.
Dans l'
approche centrée sur la personne Rogers s'oppose aux approches directives pour laisser le client prendre ses responsabilités concernant ses choix et son processus de changement. On centre la démarche thérapeutique sur la personne et non sur le problème. Mise en place d'une relation humaine et authentique où le thérapeute sort de la neutralité bienveillante du psychanalyste pour se positionner en tant que personne.
Les attitudes du thérapeute vont faciliter l'évolution du client. Le thérapeute établit une adéquation entre ses émotions, la façon dont il en prend conscience et dont il les exprime (congruence). Il se met à la place du cleint, parle son langage, entre dans son univers (empathie). Il ne juge pas et incite le client à s'exprimer en toute liberté.

THERAPIES COMPORTEMENTALISTES, COGNITIVES                                    
-
John Broadus WATSON
Le comportementalisme ou béhaviorisme s'attache à la réponse de l'individu à un stimulus. Il substitue une psychologie du comportement à une psychologie introspective qui cherche à décrire et à expliquer les états de conscience.
Psychologie objective s'inspirant des sciences de la nature.
On s'attache à l'apprentissage conscient ou non, au conditionnement, aux modèles, aux croyances, à la façon dont on traite les informations.
Le patient est confronté à des situations qui l'angoissent. Accompagné du thérapeute, il apprend à les maîtriser et à changer son comportement de défense ou de fuite.
Pratiquées pour les phobies, phénomènes de dépendance...

THERAPIES SYSTEMIQUES, FAMILIALES                                               
-
notamment Gregory BATESON, Don JACKSON...
Partant du principe que l'individu est un être social, elle s'attache à son environnement familial, social, professionnel, géographique.
Dans ce courant, l'Ecole de Palo Alto dirige ses recherches sur trois axes : théorie de la communication, méthodologie du changement, thérapie.
L'approche systémique permet une vision synthétique des problèmes contrairement à l'approche analytique. La première pense la totalité dans sa structure et sa dynamique, associe, recompose l'ensemble des relations significatives qui relient des éléments en interaction, tandis que la seconde décompose un phénomène en parties élémentaires dont elle étudie les propriétés, sans se préoccuper des interactions entre les parties.
On applique la théorie des systèmes aux phénomènes psychologiques et sociaux, selon 3 principes :
        . analyse des rapports entre individus plutôt qu'analyse des individus eux-mêmes ;
        . tout comportement est acte de communication ;
        . les troubles de la personnalité ne sont rien d'autre que des troubles de la communication.
On estime que ce n'est pas tel membre de la famille qui est malade, mais les relations qui se sont développées dans cette famille.
Dans la pratique, on définit clairement et concrètement le problème ; on analyse les solutions déjà tentées ; on définit en termes clairs le changement recherché : on élabore et onmet en place un projet qui provoquera le changement.

ANALYSE TRANSACTIONNELLE - Eric BERNE                                            
Technique de communication, l'AT part du principe que coexistent en soi le parent, l'adulte et l'enfant . Ces trois états du moi s'expriment inconsciemment, soit alternativement, soit de façon plus complexe par combinaison. Répondre "adulte" à un discours "enfant" engendrera malentendus, conflits et sera le signe d'un développement inadapté qu'on cherchera à changer.
L'état parent est illustré par la critique, le jugement moral, l'attitude de protection.
L'état adulte s'attache à la réalité objective, laquelle se traduit par des comportements rationnels.
L'état enfant s'assimile au fonctionnement du petit enfant. L'
enfant adapté obéit aux parents tandis que l'enfant naturel laisse libre cours à ses pulsions.

PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE - John GRINDER & Richard BANDLER
Partant à la recherche de modèles pour développer leur théorie, ils ont observé le fonctionnement de personnes douées dans de nombreux domaines tels que la négociation, la communication, le sport... et ont analysé les raisons de leur réussite.
"Modélisation de l'excellence", selon les propres termes de Grinder, la PNL propose une (re)programmation positive pour dépasser conflits et difficultés et atteindre la réussite.
Une bonne communication repose sur l'expression verbale et sur l'expression non verbale, celle-ci s'exprimant par les postures, la gestuelle, les mimiques. Les problèmes se font jour lorsque, confronté à une situation, un individu ne trouve pas en lui les moyens d'y faire face. Un signal corporel ou verbal (l'ancrage) apparaît chaque fois que cette situation ou une situation proche se présente. Amener un nouveau comportement consistera alors à procéder à une "reprogrammation", avec et son ancrage.

PSYCHO-CYBERNETIQUE  J. AMBROSI                                           
Directement inspirée de la cybernétique (ensemble des théories et des études sur les systèmes considérés sous l'angle de la commande et de la communication) qui a largement inspiré l'Ecole de Palo Alto, la psycho-cybernétique admet pour principe que le psychisme agit comme un servomécanisme, avec ses feed-back (ou rétroactions). L'erreur est une étape vers la réussite et c'est l'information qu'elle délivre qui permet d'atteindre l'objectif, après correction(s) et rectification(s).
Retenons qu'un servomécanisme a pour objet de régler automatiquement une grandeur quelconque (position, vitesse, pression, etc.) après fixation d'une valeur initiale de consigne. Le fonctionnement d'un servomécanisme repose sur la mesure de l'écart entre la valeur de la grandeur réglée et la valeur de consigne, appelé signal d'erreur, ainsi que sur la commande de l'organe à régler en fonction de cet écart.

 THERAPIE PROVOCATRICE -FrankFARELLIY                              
Elle s'inspire en partie de l'
Approche centrée sur la personne, de Rogers.
Constatations :
        . les clients peuvent changer s'ils en font le choix ;
        . le potentiel qu'ils ont d'adopter des comportements adéquats, corrects, productifs et sociaux est beaucoup plus grand que ne se l'imaginent la plupart des thérapeutes.
        . la fragilité psychologique des clients est grandement surestimée tant par eux-mêmes que par leur entourage et leur thérapeute.
        . le vécu actuel joue un rôle largement aussi significatif que les expériences antérieures ou celles de l'enfance dans le développement des comportements et valeurs.
        . pour peu que le thérapeute ne "se la joue pas" et qu'il soit authentique, le comportement du client, en séance, reflète d'une manière précise la façon dont il se comporte dans ses relations inter-personnelles en dehors du cabinet.
        . le thérapeute accorde la plus grande importance aux messages non verbaux.

Attitudes dans le respect et l'empathie : humour, implication, authenticité, simplicité. Se comporter avec le client comme avec son meilleur ami.
Techniques :
        . se faire l'avocat du diable ;
        . travailler sur les rétroactions ;
        . amplifier les réponses du client, exagérer ses propos négatifs (jusqu'à ce qu'il réagisse, proteste) ;
        . se confronter verbalement au client, s'y confronter par le
modelage négatif (l'imiter de façon burlesque et exagérée dans sa façon de s'exprimer, dans son attitude...)
        . explications : lui laisser entendre qu'il est le jouet du destin, qu'il n'est pas libre de décider, de choisir ; lui présenter tout un fatras de théories en le laissant décider de celle qui lui convient ; lui opposer des explications déductives et alambiquées de haut niveau à des explications déductives de bas niveau...en lui laissant le libre choix.
        . asséner au client des messages contradictoires qui le pousseront à faire le distingo, ce qui aura pour conséquence un renforcement de l'autonomie et de la responsabilité.
        . la plupart des conflits du client ne cadrant pas avec un langage poli et socialement correct, traduire ses paroles et idées en termes signifiants pour lui, dans le cadre de référence sémantique et psychosocial qui lui est propre. Reprendre ses termes en leur donnant une nouvelle signification, ce qui influera sur son mode de pensée et de perception.
    . en le poussant dans ses retranchements, l'amener à répondre, protester, se révolter.

Quatre étapes
Etape 1 : déstabilisation, incertitude.
Le thérapeute entraîne son client dans des expériences qui le laissent étonné, incrédule, parfois choqué, sidéré ou indigné : ses attentes sont réduites à néant ; celles qu'il nourrissait quant au travail du thérapeute sont non seulement infirmées, mais bouleversées. Le client est surpris par la vigueur de ses propres réactions lorsque le thérapeute met à bas ou contourne ses défenses et provoque chez lui une émotion immédiate. Sa nouvelle spontanéité se double de doute.

Etape 2 : réorganisation et prise en charge.
Après la surprise et l'incertitude, le client atténue ses critiques face au comportement du thérapeute, admettant que c'est à lui de changer et non à l'autre, ce qui l'amène à réorganiser les attentes qu'il en a. Son humeur devient boudeuse (ouais, vous avez raison...). Enfin, cette étape est marquée par une diminution des éventuelles défenses psychotiques du départ.

Etape 3 : clarification et choix.
Le client peut procéder à des choix et les choses se clarifient pour lui. Il récuse fermement l'image déformée, biaisée et imprécise fondée sur les comportement inadéquats qu'a de lui le thérapeute. Afin de prouver au thérapeute que celui-ci se trompe à son sujet, le client adopte des comportements davantage concrets, aisément observables et normaux, qui semblent authentiques. Identité et système de valeurs prennent corps et se précisent : il voit plus clairement ce qu'il est et ce qu'il n'est pas, pouvant ainsi développer une nouvelle confiance en son nouveau moi.

Etape 4 : consolidation et intégration.
Le client finit par ne presque plus protester face à l'image que lui présente de lui-même le thérapeute. S'il le fait, c'est avec un semblant d'exaspération ou avec humour. Il a davantage confiance en ses aptitudes à se comporter normalement et à être autonome. Il rejete les caricatures de lui-même que lui présente le thérapeute comme étant obsolètes ou étant liées à son ancien moi.

 THERAPIES HOLISTIQUES OU GLOBALES                                                       
Partant du principe que l'individu est relié au "tout", elle fait appel à la Gestalt, aux thérapies systémique, aux thérapies corporelles et énergétiques, aux techniques de visualisation, à la spiritualité, aux philosophies et thérapies orientales.

THERAPIES TRANSPERSONNELLES                                                                
Proches des thérapies holistiques, elles puisent au chamanisme, à l'animisme, aux symbolismes et s'attachent aussi à l'aspect spirituel de l'être. Elles font appel aux traditions primitives comme aux grands courants spiritualistes.

RELAXATION
Techniques de déconnexion mentale provoquée par le relachement musculaire. Elles permettent un rééquilibrage de la relation tonico-émotionnelle, une rééducation.

TRAINING AUTOGENE - Schultz
Le patient est invité à fixer son attention sur ses sensations proprioceptives, ce qui le place dans un état de déconnection quasi hypnotique, état où se déroulent modifications et remaniements. C'est de façon autonome que le patient, lorsqu'il se sera autonomisé, mènera ses propres séances qui se dérouleront selon six formulations :
expérience de la chaleur, de la pesanteur, des pulsations cardiaques, du rythyme respiratoire, de la chaleur abdominale, de la fraîcheur du front, chaque phase étant amenée par une induction standard.
La découverte par le patient de ce qu'il vit dans son corps entraîne réactions émotionnelles et prises de conscience et les changements qu'elles induisent.
 

REVE EVEILLE DIRIGE - Robert DESOILLE                                            
A travers le langage symbolique de l'inconscient, les productions imaginaires du RED, porteuses de sens, vont pouvoir résoudre les conflits internes. Ce langage symbolique est souvent issu de la mythologie, de contes et légendes, de la poésie. Le RED amène le patient à prendre de la distance par rapport à ses positions névrotiques et lui permet de développer des potientialités enfouies dans l'inconscient.

METHODE VITTOZ - Roger VITTOZ
Techniques de relaxation qui permettent recentrage, harmonie cérébrale et nerveuse.

VISUALISATION POSITIVE - Carl et Stéphanie SIMONTON                        
Mise en oeuvre de pensées positives par la visualisation et l'imaginaire.
Jouant un rôle dans le déclenchement de la maladie, le psychisme peut donc jouer un autre rôle pour intervenir dans la guérison.

SOPHROLOGIE - Alfonso CAYCEDO
(du grec
sôs, harmonie ; phrên, esprit ; logos, science)
Modification des états de conscience par la relaxation associée à la visualisation, l'hypnose, la méditation.
Favorisant un niveau de conscience entre veille et sommeil, la sophrologie permet de renforcer les aspects positifs de la personnalité et de transformer les sentiments négatifs en sentiments positifs.
C'est une pratique qui vise à dominer les sensations douloureuses psychiques ou physiques.
En pratique, relaxation où on amène à une sensation de pesanteur et de chaleur accompagnée d'un travail respiratoire (sophronisation simple). Dans un deuxième temps, activation d'une sensation de chaleur au niveau du plexus solaire (activation intra-sophronique). Dans un dernier temps, le patient imagine une situation agréable et réalisable avec les sensations de bien-être qui l'accompagnent, imprimant ainsi un "enregistrement" positif sur celui négatif (sophro-acceptation progressive).

HYPNOSE, HYPNOSE ERICKSONIENNE - Milton ERICKSON                         
Les recherches  de Jean Martin Charcot sur l'hystérie et sur l'hypnotisme furent à l'origine des premiers travaux de Freud.
C'est un accès privilégié à l'inconscient. En provocant un état d'attention modifié (conscience, mémoire, sensibilité, émotionnel fonctionnent sur un autre mode et permettent une forte suggestibilité) chez le patient, celui-ci va pouvoir retrouver les causes de certains comportements et les changer. L'état hypnotique permet de ressentir de façon intense les sensations corporelles proprioceptives (chaleur, picotements, poids...), provoquant une sensation objective et subjective de détente.
Pour Milton Erickson, son HYPNOSE ERICKSONIENNE est un moyen de communiquer avec l'inconscient qu'il qualifie de
grand réservoir de ressources. Il s'agit alors de libérer ces ressources pour que le patient adopte d'autres comportements.

SOMATOTHERAPIE
Techniques de lecture de l'inconscient par les signaux corporels.

REGRESSIONS                                                                                                             
- STEVENSON, Helen WAMBACH, Denise et Arnaud DESJARDIN
Proche du REBIRTHING, c'est ici une remontée dans les vies passées (ou prétendues telles) pour y aller trouver des causes de troubles du comportement, de maladies... et résoudre la problématique. Dans certains cas cette thérapie peut réussir là où toutes les autres ont échoué.
Relaxation, méditation, modification des états de conscience.

ERGOTHERAPIE, MUSICOTHERAPIE, ART-THERAPIE, CHROMOTHERAPIE     
L'
ERGOTHERAPIE est l'utilisation du travail manuel dans le traitement de certaines affections mentales et troubles du comportement.
La
MUSICOTHERAPIE admet l'influence des sons et de la musique (fréquence, clé, gamme majeure ou mineure, tonalité, mélodie, timbre, tempo) sur l'état physique et émotionnel-affectif.
L'
ART-THERAPIE reconnaît l'influence de la forme dans le graphisme, dans les couleurs (luminosité, contraste, teintes et saturation), dans le mouvement des productions plastiques. Elle s'attache également à la symbolique des couleurs ainsi qu'à la symbolique spatio-temporelle.
La
CHROMOTHERAPIE s'intéresse aux fréquences vibratoires des couleurs censées influencer l'état physique et mental. Elle repose sur des bases scientifiques d'une part, sur le yoga et son système énergétique des 7 chakras et des 7 plans (physique, éthérique, astral, mental, causal, atmique, bouddhique ou divin) d'autre part.

CHAMANISME                                                                                                   
Observé notamment en Sibérie, Mongolie, Sud-Est asiatique et Extrême-Nord américain , le terme de chamanisme s'applique aujourd'hui à toutes les sociétés ou individus ayant gardé le contact avec les forces naturelles.
Il s'agit d'un ensemble de techniques de guérison à base de rituels, de modifications d'états de conscience (par la drogue ou la transe), d'actes symboliques censés remettre l'harmonie naturelle là où elle a disparu. Cette thérapie réussit  parfois là où d'autres ont échoué, notamment dans certains cas de psychoses.
Au-delà de l'aspect thérapeutique, le chamanisme permet une autre approche et une autre compréhension de la vie.

EXORCISME
Techniques à base de prières, d'actes rituels visant à délivrer un "possédé" des "démons" qui l'habitent. Cette thérapie peut parfois réussir là où toutes les autres ont échoué, notamment dans certains cas de psychoses.

ENERGETIQUE
Ensemble de techniques issues des grandes traditions, notamment orientales, et des animistes à travers leurs chamans.
Voir  l'article à ce sujet.
 

 

 

QUELQUES PILIERS OU NOVATEURS

JEAN MARTIN CHARCOT
Neurologue, ses recherches sur l'hystérie et sur l'
hypnotisme furent à l'origine des premiers travaux de Freud.   
http://pages.globetrotter.net/desgros/auteurs/marge.html#charcot  

SIGMUND FREUD
Convaincu que les névroses ne sont pas des maladies organiques mais psychiques, il crée une méthode qui ramène au jour les traumatismes initiaux.
Il utilise l'hypnose, les libres associations, les rêves, s'attache aux lapsus... Il élabore la notion de censure, de refoulement, de libido, d'inconscient, de transfert, de pulsion, d'
eros et de thanatos... C'est là le fondement de la psychanalyse
.
http://pages.globetrotter.net/desgros/freud/index.html
 

ALFRED ADLER
Disciple de Freud, il s'en sépare, remettant en cause la théorie de Freud, en ce qui concerne le rôle de la sexualité et du complexe d'Oedipe.
Le concept fondateur de sa théorie psychanalytique est le complexe d'infériorité.

http://www.utexas.edu/utpress/journals/jip.html
http://ourworld.compuserve.com/homepages/hstein/
http://familyforum.com/apabc/history.htm

M. BERGSMANN (M. BALINT)
Il reconsidère la relation médecin-malade, notamment dans les hôpitaux. Humanisation du milieu hospitalier. Travail de prise de conscience des processus psychiques intervenant avec le malade.

CARL GUSTAV JUNG
Disciple de Freud, il tombe en désaccord avec celui-ci : pour Jung, la libido est aussi une énergie psychique, tandis qu'elle n'est que sexuelle pour Freud
Pour Jung, la psyché se subdivise en trois niveaux : conscient ; inconscient personnel ; inconscient collectif. Ce dernier niveau dont l'archétype (images, symboles indépendants du temps et de l'espace, communs à tous) est le facteur dynamisant qui relie le monde intérieur d'un individu au monde extérieur.
(Lire à ce sujet (la synchronicité) deux ouvrages : Jung, C. G.
Synchonicité et Paracelsica ; Albin Michel. - Peat, F. David. Synchonicité ; Le Mail.)
http://www.odyssee.net/~desgros/auteurs/dissiden.html
http://www.jung.asso.fr/ 
http://www.odyssee.net/~desgros/ecoles/britani.html

WILHEIM REICH
C'est son
Analyse caractérielle qu'il publie en début d'activité qu'on retiendra chez W. Reich. Pensant que les névroses sont liées à la répression sexuelle ou au manque de liberté sexuelle, il prône une large liberté à ce niveau, oubliant que sans contraintes extérieures, telles un contrôle social adéquat, les défenses intra-psychiques que l' individu a mises en place se renforcent.http://www.odyssee.net/~desgros

RONALD LAING
Crée avec David Cooper le mouvement antipsychiatrique pour qui « la folie n'est qu'une réaction rationnelle de l'homme face à un monde ayant perdu la raison », tandis que l'homme "normal" n'est qu'un malade qui s'ignore. Ronald Laing estime que la folie est une stratégie particulière pour supoorter une situation insupportable.
Se tournant vers le bouddhisme et la croyance en la réincarnation, en fin de vie, il reniera ses précédentes recherches.

DAVID COOPER
Fondateur, avec Ronald Laing, du mouvement antipsychiatrique.

CARL RANSON ROGERS
Il expérimente une thérapie "non directive" (l'approche centrée sur la personne) auprès de schizophrènes, valorisant écoute , respect, non jugement et compréhension, sans distanciation médicale.

GREGORY BATESON
Anthropologue, il applique les concepts de la théorie de la communication dans le domaine de la psychiatrie, proposant entre autres une explication des causes de la schizophrénie. Un des fondateurs de l'Ecole de Palo Alto.

DON JACKSON
Un des fondateurs de l'Ecole de Palo-Alto

ALEXANDER LOWEN
Créateur de la Bio-énergie

ARTHUR JANOV
Concepteur du
Cri primal.

Jacob Levy MORENO
Créateur du psychodrame, il a mis au point les techniques de la sociométrie.

Friedrich PERLS
Créateur de la Gestalt-thérapie

Léonard ORR
Créateur du rebirthing

Jean AMBROSI
Psycho-cybernétique

Richard BADLER
Co-créateur de la P.N.L.

John GRINDER
Co-créateur de la P.N.L. 

Eric BERNE
Créateur de l'Analyse Transactionnelle

Alfonso CAYCEDO
Créateur de la Sophrologie

Robert DESOILLE
Créateur du Rêve Eveillé Dirigé.

Milton ERICKSON
Créateur de l'Hypnose Ericksonienne  
http://www.hypnose-ericksonienne.com/hypnose.htm

Frank FARELLI
Créateur de la Provocative Therapy
http://www.boutiquescanada.com/Boutiques/cqpnl/c27601.1.html

SCHULTZ
Créateur du Training autogène

Stéphanie et Carl SIMONTON
Créateurs de la Visualisation positive

STEVENSON
Créateur de techniques de régression.
NB : Que les vies passées soient une réalité ou non, "y accompagner quelqu'un", et à condition de ne pas l'entraîner là où on a envie qu'il aille par rapport à nos propres croyances, attentes, désirs... peut permettre de trouver des clés, voire même de résoudre de lourds problèmes.

Helen WAMBACH
Régressions

Denise et Arnaud DESJARDIN
Philosophies orientales. Régressions, méditations

Roger VITTOZ
Créateur de la méthode de
relaxation Vittoz

John WATSON
Thérapies comportementalistes

Pierre BOURDIEU, sociologue
Anthropologue et sociologue, il est pour nous (ah ! l'égo ou ce conformisme tout sagittarien), il est pour moi ce que je peux nommer un maître.
Rencontré seulement sur le petit écran, des années après l'avoir rencontré dans ses écrits, sa bobine, sa gestuelle et sa profondeur ont fini de me conquérir.
http://www.toupie.org/Biographies/Bourdieu.htm

Michel ONFRAY, philosophe
http://mo.michelonfray.fr


 
L'univers créatif de Pierre CJ Vaissière® 1996-2010 - Derniere mise a jour : 10/10/2015
Conditions Générales d'Utilisation